Maman, pourquoi les glaçons ils fondent?

dessin1

Maman parle de géopolitique, ça doit être mardi. La géopolitique, c’est des histoires de guerre, de paix et de pétrole. Les adultes disent que les enfants ne peuvent pas comprendre, mais je crois qu’eux non plus ils n’y comprennent pas grand-chose.

Pendant ce temps-là, mes glaçons fondent. Lire la suite

Le sens de la vie

Il paraît qu’avoir un sens à sa vie, c’est bon pour la santé. J’ai lu ça dans le Newscientist. Non seulement on vit plus longtemps, mais on a une vie sexuelle plus satisfaisante et on contrôle mieux ses niveaux de glucose. Ça m’a fait réfléchir. Pas très longtemps parce que j’ai vite buté sur cette image.

Voilà, c’était la pensée positive du jour. En même temps, quand on a des problèmes d’orientation dans ce domaine, le fatalisme ça ne fait peut-être pas grand-chose pour vos niveaux de glucose, mais ça un côté relaxant.

Des hormones pour tous

Pour ceux qui auraient raté ce grand moment de science : il y a peu, on a appris qu’un essai clinique de contraception masculine par injection avait été interrompu prématurément. La méthode était efficace pour prévenir les grossesses, mais sur les 350 participants, 20 rapportaient des effets secondaires intolérables. Comme des problèmes d’acné, de dépression et de libido.

Ça ne vous rappelle rien?

Ben oui, ce n’est qu’un petit échantillon des effets secondaires qui peuvent accompagner la pilule ou d’autres contraceptifs hormonaux que les femmes prennent depuis des décennies (et hop, une étude toute récente sur la pilule et la dépression).

miss

Non, pas tellement. Mais c’est quand même plus drôle que les images de survivantes d’embolies pulmonaires liées à la prise la pilule. Alors ça n’arrive qu’à un pourcentage infime d’utilisatrices, et il faut m’excuser d’être impressionnable, mais c’est assez impressionnant. Et on peut se demander si ça ne rentre pas dans la catégorie « intolérable ».

Pourquoi ce qui est tolérable pour les femmes ne l’est pas pour les hommes ? Probablement parce qu’il n’y a qu’une seule menace qui puisse faire passer ces effets secondaires à l’arrière-plan. Lire la suite

Où l’on apprend que les virus sont du matin

Le matin, j’ai souvent le nez qui coule. Beaucoup, comme peuvent en témoigner les autres passagers du Lausanne-Genève de 8h12, qui me voient disparaître sous une pile de mouchoirs usagés avec l’indifférence rodée des pendulaires.

autoportrait

J’ai passé une portion non négligeable de ma vie à me demander pourquoi et à échafauder des théories improbables sur le sujet.

Une équipe de chercheurs de l’Université de Cambridge vient de trouver la réponse. Lire la suite