Des hormones pour tous

Pour ceux qui auraient raté ce grand moment de science : il y a peu, on a appris qu’un essai clinique de contraception masculine par injection avait été interrompu prématurément. La méthode était efficace pour prévenir les grossesses, mais sur les 350 participants, 20 rapportaient des effets secondaires intolérables. Comme des problèmes d’acné, de dépression et de libido.

Ça ne vous rappelle rien?

Ben oui, ce n’est qu’un petit échantillon des effets secondaires qui peuvent accompagner la pilule ou d’autres contraceptifs hormonaux que les femmes prennent depuis des décennies (et hop, une étude toute récente sur la pilule et la dépression).

miss

Non, pas tellement. Mais c’est quand même plus drôle que les images de survivantes d’embolies pulmonaires liées à la prise la pilule. Alors ça n’arrive qu’à un pourcentage infime d’utilisatrices, et il faut m’excuser d’être impressionnable, mais c’est assez impressionnant. Et on peut se demander si ça ne rentre pas dans la catégorie « intolérable ».

Pourquoi ce qui est tolérable pour les femmes ne l’est pas pour les hommes ? Probablement parce qu’il n’y a qu’une seule menace qui puisse faire passer ces effets secondaires à l’arrière-plan. Lire la suite